Un accès à nos espaces En savoir plus

Bibliothèque municipale de Rouyn-Noranda

Blogue

7 MARS 2018
Essais

Une colère noire. Lettre à mon fils.

Par : Cercle de lecture

Une colère noire. Lettre à mon fils de Ta-Nehisi Coates

Un essai sur la condition des Noirs américains

 

Le 7 février 2018, dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, quinze participants du cercle de lecture de La Mosaïque, provenant de cinq pays différents, ont discuté sur l’essai du journaliste et écrivain américain Ta-Nehisi Coates, Une colère noire. Lettre à mon fils, traduit de « Between the World and Me » et gagnant du National Book Award en 2015. Il s’agit d’un essai sous forme de lettre que l’essayiste adresse à son fils pour le mettre en garde contre les illusions du « monde blanc », où l’accumulation de richesses semble le but premier, le gage de la réussite.

Un axe traverse l’œuvre entière : celui du corps des Noirs, puisque c’est la couleur de leur peau qui a provoqué leur infériorisation. D’ailleurs, l’essayiste connait bien l’histoire des Noirs, comme l’a fait observer un participant africain, et il invite son fils à en faire autant si ce dernier veut se protéger des illusions de « ceux qui se croient blancs ». Lucide, cet essai crée un choc en mettant au jour les réalités que vivent les personnes noires des États-Unis dans une Amérique que l’on croit évoluée, où chacun aurait sa chance. Plusieurs participants se sont entendus pour dire que le choc provoqué par cet essai peut être une source de changements positifs, même s’ils sont lents dans les sociétés. Certains participants croient que la réflexion de Coates peut les transformer eux-mêmes.

En résumé, voici les aspects retenus dans la discussion : l’objectification de l’être humain, la brutalité policière, ayant pour conséquence la perte de confiance des citoyens noirs envers la justice, et l’école, qui reproduit les comportements violents de la rue. Plus positivement, les lecteurs ont noté que l’atout de l’essayiste est sa capacité à se questionner, à réfléchir. Elle donne beaucoup de force à son écriture. Cette habileté, il l’a acquise au contact de ses parents, qui ne lui donnaient pas de réponses toutes faites; c’est ce qu’il transmet à son fils dans son essai. Enfin, les lecteurs ont aimé le rappel des leaders tels que Martin Luther King et Malcom X, qui ont encouragé les Noirs à célébrer la beauté de leur corps, à la mettre fièrement en valeur. Nous osons croire que la célébration de nos différences permettra une saine et respectueuse cohabitation des peuples. Pour cela, il nous faut poser un regard neuf sur le monde et faire taire les préjugés anciens nourris par une culture de domination.

Un grand merci à nos partenaires : la Bibliothèque municipale de Rouyn-Noranda et la librairie Au Boulon d’ancrage !

 

 

Johanne Lafrance, pour le cercle de lecture

Partager:

Autres articles

VOIR TOUS LES ARTICLES +

Devenir collaborateur

Soumettre un article